Accueil > Championnat > Ligue 2 - 15/16 > Archives Ligue 2 > Thierry Froger : « Un club qui me ressemble ! »
Archives Ligue 2

L’interview de Thierry Froger, nouvel entraîneur de l’USCL

Thierry Froger : « Un club qui me ressemble ! »

Aucune réaction
Imprimer

Thierry Froger, nouvel entraîneur de l’US Créteil-Lusitanos depuis aujourd’hui, a été présenté ce midi à l’ensemble des joueurs et de l’encadrement du club. Expérimenté, et travailleur, l’ex-entraîneur de Vannes souhaite pouvoir maintenir l’équipe le plus vite possible. USCL.FR est allé recueillir ses premières réactions suite à sa nomination au poste d’entraîneur.

USCL.FR : Vous voilà entraineur de Créteil, qu’est-ce qui vous a motivé à accepter la proposition ?

Thierry Froger : Déjà j’ai été très flatté que le Président Lopes pense à moi. Avec Luis De Sousa, le directeur général, j’ai tout de suite eu un très bon contact. Avant tout, c’est une histoire de relation humaine. Et puis après, c’est le projet qui m’a séduit. Il y a une très grande évolution possible pour le club, en travaillant beaucoup. Et puis l’effectif est très intéressant, même si, à mon avis, il n’est pas à sa place. Il y a des choses à travailler, c’est sûr, mais je pense qu’il y a aussi plein de choses positives. Aujourd’hui, je retrouve la Ligue 2 dans un club avec un potentiel intéressant. Et puis surtout, c’est un club qui me ressemble : travailleur, qui repose sur les relations, et c’est pas toujours évident de retrouver ça dans un club professionnel.

 

USCL.FR : Vous qui aviez envie de retrouver le terrain, on imagine que cela doit vous faire plaisir de retourner sur un banc de Ligue 2 ?

TF : Oui ! Le plus dur, c’est de ne pas avoir l’odeur du terrain, des vestiaires, les relations avec les joueurs. Je ne peux pas me séparer du football. Vous ouvrez un journal, vous regardez la télé, il y a le football partout ! J’avais besoin de retrouver ça. Ne pas avoir de travail, ce n’est pas évident, mais un entraîneur sans club, c’est encore plus dur je pense, parce qu’on est des passionnés et qu’on a besoin de ça.

 

USCL.FR : Vous nous avez confié que pour vous, l’équipe n’était pas à sa place au classement. Vous êtes-vous donné un objectif pour le reste de la saison ?

TF : Vu notre situation, il faut se sauver le plus vite possible. La relégation est une épée de Damoclès qui pèse sur un effectif et sur un club. C’est très important. J’espère que sur le laps de temps qui va nous rester, on aura la possibilité de montrer la vraie valeur du club. Il faut se situer sur la première partie de tableau.

 

USCL.FR : Comment vous décrieriez-vous en tant qu’entraîneur ?

TF : J’aime qu’on puisse comprendre que le club c’est l’essence même de notre métier. Le travail est aussi quelque chose d’essentiel pour la réussite collective. Enfin, l’accompagnement individuel des joueurs est également quelque chose d’important pour tenter de les tirer vers le haut.

 

USCL.FR : Après la démission de Philippe Hinschberger en novembre dernier, c’est Francis de Percin qui a assuré l’intérim avec une réussite intéressante. Comment allez-vous vous positionner par rapport au travail entamé par votre nouvel adjoint ?

TF : Francis a fait du très bon travail. Sur ces deux derniers mois, il a su redynamiser le groupe, ce qui n’était pas évident. On va travailler de concert et essayer de capitaliser sur ce qui a été fait, et je pense qu’on va faire du bon boulot ! 

 

Propos recueillis par JG & CS

Photo JG

JPEG - 18.1 ko

JPEG - 6 ko

2017 US Créteil-Lusitanos, le site officiel
| Contact | RSS 2.0