Accueil > Championnat > Ligue 2 - 15/16 > Nîmes – USCL : Le débrief
Ligue 2 - 15/16

Nîmes – USCL : Le débrief

Aucune réaction
Imprimer

En ce milieu de semaine, la rédaction est allée retrouver Florent Mollet, Bagaliy Dabo, Yann Kerboriou et Laurent Roussey après leur victoire important face à Nîmes. Joueurs et staff ont accepté de nous refaire revivre cette victoire capitale en partageant leurs émotions et leurs réflexions avec uscl.fr.

Florent Mollet : « On s’est dit que les 3 points étaient pour nous »

« Quand je marque, je me dis que c’est une délivrance pour toute l’équipe parce que ça nous permet de mener au score mais on savait tous qu’il fallait continuer à jouer pour mettre un deuxième but. On n’était pas à l’abri d’en prendre un et on a déjà mené au score avant de se faire remonter au score, comme à Brest. Par contre, quand on a eu la chance de mettre le deuxième, on y a vu un peu plus clair. On s’est dit que la victoire était à notre portée et que les 3 points étaient pour nous si on ne faisait pas les idiots. »

 

Bagaliy Dabo : « On a su rester solide et être efficace »

« Ça me fait plaisir qu’on me voie comme l’homme du match mais je pense qu’il y avait encore mieux à faire. Nîmes a imposé son jeu en début de match, alors on a peu subi mais on a su rester solide et être efficace au bon moment. En deuxième période, ils nous ont laissé un peu plus d’espaces et on en a profité. »

 

Yann Kerboriou : « La chance a peut-être tourné »

« A la mi-temps, on a eu la sensation que la chance avait peut-être tourné. D’habitude, on aurait peut-être encaissé au moins une des deux grosses occasions que Nîmes a eues en première période… Et là, en deuxième, c’est nous qui marquons les premiers et on a la chance de bénéficier d’un penalty, à l’extérieur en plus, alors que même à domicile on nous les refuse parfois. Oui, on peut dire qu’on a eu cette impression que la chance a tourné parce qu’on marque ce troisième but. Alors même si Nîmes a poussé on a su être costaud. Et quand tu vois que le poteau est sortant, tu te dis peut-être que la chance a fini par tourner et que tu vas peut-être le faire ! Au final, on l’a fait mais il ne faut pas s’arrêter là. »

 

Laurent Roussey : « Ce n’est qu’une une étape »

« Cette victoire doit amener de la confiance, de la sérénité et la certitude qu’on est capable de gagner. On l’a fait contre une équipe de Nîmes qui n’avait pas perdu chez elle depuis fort longtemps. Marquer trois buts à l’extérieur contre une équipe très au point physiquement a aussi beaucoup de valeur. Ça confirme les matches précédents où, malheureusement, on n’avait pas la réussite. Maintenant, comme je l’ai dit aux garçons, ce n’est qu’une marche, une étape. Il nous faut encore un minimum de 12 points pour atteindre l’objectif qui est le nôtre. Ça passera donc par 4 victoires sur les 7 matches qui restent. Ça ne sera pas évident mais au moins on sait qu’on est capable de le faire. Si on met le même état d’esprit, la même conviction, la même solidarité, on peut espérer. »

 

Propos recueillis par JG

Photo AFR José Lopes

 

JPEG - 18.1 ko

JPEG - 6 ko

Articles liés à Nîmes

Articles liés à La une

Articles liés à Ligue 2

Articles liés à Florent Mollet

Articles liés à Bagaliy Dabo

Articles liés à Yann Kerboriou

Articles liés à Laurent Roussey

2017 US Créteil-Lusitanos, le site officiel
| Contact | RSS 2.0