Thierry COUDERT : « Continuer à écrire l’histoire du club ! »

Alors que l’Assemblée Générale se tenait ce jeudi 6 décembre, le président de l’Association, Thiery Coudert s’est prêté au jeu des questions/réponses avec la rédaction d’Esprit Bélier.  Son parcours, sa vison du club, ses ambitions, il se livre en toute simplicité. Rencontre avec un président passionné.

L’USCL et vous, c’est une vraie histoire d’amour. Pouvez-vous nous rappeler votre arrivée au club ?
Je suis arrivé en 1994 à l’US Créteil, le président était alors Jean-François Bunouf. Je venais de Combs la Ville où j’avais entraîné les seniors pendant une dizaine d’années. Je n’avais plus trop goût à rester avec les plus grands alors je me suis rapproché de Créteil où j’avais une connaissance parmi les éducateurs. Comme je jouais encore un peu, j’ai rejoint l’équipe « vétérans » de l’époque où j’ai rencontré des anciens comme Jean-Pierre Gondouin, Bruno Collet ou Christian Gauchon qui étaient déjà éducateurs au club. On m’a alors présenté à Dominique Sidaine qui était responsable technique. Il s’est rapidement montré intéressé par mon profil puisque j’étais titulaire du brevet d’Etat. Il m’a alors proposé de prendre en main les U15 DH . Voilà comment tout a commencé.Pendant près de 18 ans, j’ai coaché les jeunes du club dans différentes catégories au niveau national, régional et départemental avec plein de souvenirs. J’ai tiré ma révérence il y a 6 ans, car je commençais à prendre de l’âge et je souhaitais souffler un peu…

Vous n’avez pas eu trop le temps de vous reposer puisque vous êtes passé directement au comité directeur de l’association…
Le président Edouard Marteau et le vice-président de l’époque Jean Vives m’ont tout de suite sollicité pour rentrer au Comité Directeur en me demandant de donner un coup de main pour structurer la partie organisationnelle. J’ai alors été nommé secrétaire général, un poste que j’ai occupé pendant 6 ans. J’ai pu pendant ces années renforcer la partie administrative avec la création d’un poste en emploi d’avenir. Il y a eu aussi l’apport de nombreux jeunes du club en mission de service civique. J’avais également la responsabilité de l’organisation de la Cristo’ Cup, notre tournoi international pendant le week-end de Pâques qui me prenait aussi beaucoup d’énergie… Je pense qu’on a fait du bon boulot pendant ces années avec Jean-Vincent au secrétariat et Stéphane Calégari à la technique.

Et depuis l’année dernière, vous êtes le nouveau président de l’association
Après le départ d’Edouard, il y a eu un grand vide pour nous tous, mais il fallait absolument qu’il y ait une continuité pour tous les licenciés. On a donc lancé la saison en essayant de se serrer les coudes avec Bernard Tessandier et Martine Moulin en demandant une mobilisation générale de la part de tous les acteurs du club en attendant les élections du mois de décembre. Par la force des choses, avec le soutien de nombreuses personnes au sein du club et de la municipalité, j’ai décidé de me présenter avec le souhait de continuer à m’investir pour le club. J’ai donc été élu président. C’est difficile de succéder à Edouard qui a beaucoup donné pour le club. De mon côté, mon objectif a tout de suite été de rassembler pour permettre à tout le monde d’avoir sa place tout en mettant au centre des enjeux le club avant tout et non les personnes.

Après 1 an à la tête de l’association, quel est votre regard sur le club ?
Tout d’abord, j’ai envie de vous dire qu’il faut que l’on soit conscient que nous sommes dans un grand club. Nos équipes de jeunes sont au plus haut niveau régional, nos 17 ans sont en championnat national, notre école de foot est reconnue et permet aux enfants de jouer en compétition comme en loisirs avec près de 90 % de Cristoliens dans ses rangs et ça, c’est une réelle satisfaction. Nous sommes aussi labellisés de la distinction la plus haute, le label Jeunes FFF Elite. Nous sommes que 7 clubs en Île-de-France à avoir reçu ce label. Il faut qu’on arrive à terme a retrouvé des 19 ans nationaux pour garder au maximum nos talents et pouvoir alimenter nos équipes seniors. Mais je dis souvent que nous sommes perfectibles, il faut être exigeant, le curseur est selon moi à 7 sur 10, il faut qu’on recherche l’excellence, continuer à progresser et de s’organiser afin d’offrir à chacun le cadre le plus propice à la pratique du football. 

Quels sont vos principaux motifs de satisfaction ?
Il y en a plusieurs, la filière féminine par exemple, elle est surtout l’œuvre de l’engagement de Stéphane Calégari qui s’est beaucoup investi au sein du club pour permettre aux filles de trouver leur place. Elles sont désormais 120 au sein du club avec une école de foot, des U16, des U19 et une équipe senior. En 2019, il va y avoir la Coupe du Monde féminine en France et cela va être une belle fête, c’est important pour un club comme le nôtre d’accueillir également les filles. Je pense aussi aux stages citoyens qu’on organise depuis 5 ans au sein du club. C’est vraiment pour moi une fierté d’offrir un stage gratuit pour les enfants pendant les vacances scolaires. On a également mis en place de nombreux partenariats pour permettre ces ateliers avec la municipalité, la RATP, la Police Nationale et plein d’autres. On essaie d’ouvrir nos licenciés à d’autres pratiques sportives en organisant des échanges avec les autres sections membres de l’US Créteil comme dernièrement avec la boxe française ou la natation.

Quelle est votre actualité de fin d’année ?
Nous sommes actuellement dans l’organisation de l’Arbre de Noël. C’est un événement qui permet chaque saison à près de 200 enfants de nos catégories U7/U8/U9 de pouvoir se retrouver juste avant les vacances autour d’un événement convivial et festif. C’est un évènement qui tenait beaucoup à cœur à Edouard Marteau et qui est très attendu par les enfants. Cette année, j’ai décidé d’y ajouter un tournoi et un repas pour les éducateurs et dirigeants afin de leur offrir à eux aussi un petit moment de convivialité en cette période de fête.

Le mot de la fin ?
J’aimerais remercier sincèrement tous ceux et toutes celles qui s’investissent au quotidien pour permettre à nos jeunes d’être accueillis dans les meilleures conditions. Si notre club bénéficie de ces moyens de fonctionnement et de ces structures de qualité, c’est d’abord grâce à l’action de la municipalité et de son maire Laurent Cathala. En cette fin d’année, j’aimerais vous exprimer mes vœux et vous souhaiter d’excellentes fêtes en famille. Sachez enfin que l’ensemble du comité directeur et moi-même sommes à votre écoute afin que l’histoire de notre club continue à s’écrire dans les meilleures conditions.