Accueil > Amateurs > Actualités générales > Pôle Gardiens : A la rencontre de Félix Bénard !
Actualités générales

Pôle Gardiens : A la rencontre de Félix Bénard !

Aucune réaction
Imprimer

Notre rédaction est partie à la rencontre de Félix Bénard (notre photo), responsable du nouveau pôle "gardiens de but" de l’USCL. Son parcours, le fonctionnement du pôle, son rôle, ses ambitions, Félix nous dit tout dans un entretien riche que nous vous proposons de découvrir ci dessous...

Bonjour Félix, depuis 4 ans maintenant tu es éducateur à l’USCL, quelles ont été tes fonctions au club ?

"Bonjour, mon parcours a débuté en tant que dirigeant sur l’école de football, puis j’ai rapidement commencé à entrainer nos jeunes gardiens car c’est une fonction que j’exerçais dans un autre club avant d’intégrer l’USCL. Aujourd’hui, je suis responsable du Pôle Gardiens que l’on a crée cette saison."

 

Comment est venue l’idée de créer cette nouvelle structure ?

"Stéphane Calégari, responsable technique du club, Gabriel Raghoumandan, entraîneur de gardiens, et moi, avons trouvé essentiel dans le cadre du développement du club de faire naître une structure transverse chargée de l’encadrement des gardiens de but. À ce jour, plutôt que d’avoir une organisation uniquement « catégorie par catégorie », la volonté du club est d’avoir une approche « staff » dans son fonctionnement. C’est ainsi qu’on a crée le Pôle Gardiens, de la même manière qu’on a mis en place un Pôle Préparation Physique, afin d’organiser la formation de l’ensemble des jeunes par domaines d’interventions."

 

Concrètement, quel est ton rôle de « responsable » du Pôle  ?

"J’ai avant tout un rôle d’entraîneur (planifications, sélection des contenus, animation de séances, etc.) et un rôle de gestion du Pôle (organisation générale, communication, etc.), mais au delà de ces fonctions, le club a souhaité déployer de nouveaux moyens pour ce poste. Ainsi je passe par un contrat aidé pour être réellement pilote du projet et acteur de ce développement. Sans comparaison de fonction, cette démarche est semblable à celle d’avoir nommé Sébastien Fontaine responsable de l’école de football et Cédric Bonnard responsable de la préformation. Nous cherchons à mettre en place des personnes référentes par sections d’âge et par domaines d’intervention pour une meilleure organisation du club."

 

Qu’est ce que tu entends par « pilote de projet et acteur de ce développement »  ?

"Avec ce contrat aidé, j’interviens tous les jours et je suis réellement au cœur de la vie du club via ma présence régulière au siège social. Cet environnement me permet de mieux diriger le projet afin qu’il se développe dans la bonne direction et sur le long terme. J’essaie de mettre en œuvre de nouveaux projets qui permettent à la fois de développer la structure mais aussi d’optimiser l’encadrement des gardiens. Par exemple, certaines séances en salle dites « théoriques » verront le jour prochainement. Pour prendre un autre exemple, des échanges de médias se font sur un réseau social avec les membres du Pôle Gardiens. Cette utilisation spécifique de l’outil informatique est une initiative qui se rattache au projet de formation global du Pôle et qui permet d’illustrer, d’analyser et de réfléchir sur ce qui a été fait à l’entraînement, pour une compréhension et une progression plus rapide des gardiens."

 

Qui est concerné par le Pôle Gardiens ?

"Nous prenons en charge les gardiens des équipes élites de l’USCL Association, de l’école de football aux séniors (équipe 3) en passant par la préformation, la formation, et la section féminine. Au niveau de l’école de football, nous initions les plus jeunes dès la catégorie U8 car nous considérons que le travail doit se faire le plus tôt possible si l’on souhaite avoir, à terme, de la qualité dans nos meilleurs effectifs. Ce travail en amont suivra ensuite un fil conducteur catégorie après catégorie pour permettre à nos gardiens de se diriger vers un parcours d’élite au sein de notre structure."

 

Qu’est ce qui change concrètement ?

"L’objectif du Pôle est d’optimiser la prise en charge des gardiens sur le plan qualitatif et quantitatif. Qualitativement, on a mis en place un nouveau projet de formation qui s’appuie sur un processus d’entraînement plus rigoureux. Ce que nous souhaitons fortement, c’est créer une réelle identité cristolienne dans la formation de nos gardiens. Quantitativement, on propose aux gardiens un plus large investissement qui passe par un nombre d’entraînements spécifiques plus conséquent, par la présence de l’entraîneur des gardiens sur certaines séances collectives (dès la catégorie U12), par des observations en compétition plus fréquentes et par un suivi évaluatif plus régulier."

 

Pourquoi autant d’axes de travail ?

"La performance s’articule autour de 4 dimensions : technique, tactique, athlétique et psychologique. L’entrainement spécifique permet de développer essentiellement les qualités techniques et athlétiques des gardiens. C’est pourquoi nous en proposons plus d’un par semaine dès la catégorie U10 car ce sont des qualités essentielles au poste. La dimension tactique intègre tout ce qui est lié au placement dans ses cages, dans sa surface, sur le terrain, à la gestion de la profondeur, la lecture du jeu, la communication avec les défenseurs, l’adaptation à chaque situation, etc. Autant de paramètres qui seront travaillés et analysés avant tout sur du jeu, là où la réalité du match est bien présente. D’où l’intérêt d’intervenir sur certaines séances collectives et d’observer les comportements des gardiens en compétition. Enfin, la dimension psychologique se travaille au quotidien à travers toutes ces interventions. Tout cela permet de mieux répondre à nos objectifs de formation et de performance."

 

Justement, quels sont les objectifs sportifs du Pôle Gardiens ?

"Le Pôle Gardiens est une structure à part car on prend en charge un poste singulier et spécifique mais en réalité nous ne sommes qu’une sous structure du club. Le rôle du Pôle est donc rattaché aux objectifs sportifs de l’USCL. On souhaite proposer à nos gardiens la meilleure formation possible pour qu’ils puissent évoluer et progresser au mieux et qu’ils puissent répondre aux objectifs de performance de nos équipes élites. Au delà de Créteil, nous sommes aussi là pour mieux accompagner les gardiens et leur famille en cas de sollicitations extérieures (INF Clairefontaine, clubs de Ligue 1/Ligue 2) et pour instaurer un réel contact entre l’USCL et la structure intéressée."

 

Et sur le plan scolaire ?

"Nous ne dérogeons pas à la règle du club qui porte un intérêt particulier sur le suivi scolaire ainsi que sur les comportements et résultats de nos joueurs à l’école. D’ailleurs, sur le plan sportif et structurel, le Pôle Gardiens est une organisation interne qui pourra, à terme, directement se rattacher à l’académie ou au centre de formation du club."

 

Tu parlais de la section féminine tout à l’heure, est-elle associée au Pôle Gardiens  ?

"Le développement du Pôle se fait en parallèle du développement de la section féminine de l’USCL. Il était logique de s’investir auprès de nos gardiennes de but au regard de l’évolution du club. C’est la raison pour laquelle j’interviens avec les gardiennes des groupes U19 et Séniors une fois par semaine le mercredi en faisant une séance spécifique au début de leur entrainement collectif."

 

Au delà des féminines, tu évoquais l’école de football, la préformation, la formation et les séniors ; l’activité du Pôle change-t-elle selon les âges ?

"Sur le plan structurel non car le Pôle a pour fonction la prise en charge généralisée des gardiens, on ne dissocie pas les catégories d’âge. Cependant, les approches, les objectifs et les contenus sont différents. Pour les plus jeunes, le Pôle se défini comme une véritable « École de Gardiens » basée sur l’initiation puis l’apprentissage du poste. Nous cherchons à les accompagner au mieux vers le foot à 11. À partir de là, on sera davantage basé sur les notions de perfectionnement et de performance, le Pôle s’apparente alors plus à une « Académie de Gardiens »."

 

Tu parlais aussi d’observation en compétition et de suivi des gardiens, cela ne se faisait pas avant ?

"Non… J’allais parfois observer certains matchs, mais cela relevait plus d’une initiative personnelle que d’une démarche officielle du club. Aujourd’hui, dans l’approche « staff » que l’on souhaite mettre en place, il est important que l’on ait un réel suivi des gardiens catégorie après catégorie, et qu’au delà des entrainements il puisse y avoir une évaluation régulière. Quand je vais observer un match, ce n’est pas juste pour « aller voir un match », c’est avant tout pour voir si les comportements d’un gardien à l’entraînement se reproduisent en compétition, s’il arrive à s’adapter à chaque situation de match, si ses performances sont régulières ou non, etc. afin d’établir des bilans.
Par ailleurs, je m’appuie également sur l’outil vidéo pour analyser les performances des gardiens, que ce soit en compétition (j’ai accès à certains matchs filmés) ou à l’entraînement (je filme parfois quelques séquences)."

 

Comment gères-tu ce suivi ?

"J’ai établi deux grilles d’évaluation : une pour les matchs et une pour les entrainements. Je les remplis au fur et à mesure et cela me permet de prendre du recul sur les réels points forts des gardiens et les éléments à travailler en priorité. Ensuite, il y a un retour avec les gardiens pour qu’on puisse analyser ensemble leurs performances en match et/ou leurs attitudes à l’entraînement. Aussi, des bilans complémentaires et plus précis sont fait au travers de réunions techniques et d’échanges réguliers avec les coachs. Cette coordination et ces échanges entre entraineurs principaux et entraineurs de gardiens sont essentiels pour un encadrement et un suivi optimal."

 

 

D’où viennent ta méthode d’entraînement, tes contenus de séances, tes fiches d’évaluations… ?

"Je prends en compte mon expérience personnelle et les formations d’entraîneur de gardiens que j’ai suivi. Mais j’essaie de m’inspirer d’un maximum de sources extérieures, que ce soit des livres, des DVD, des interviews, ou encore des observations et des échanges que j’ai pu avoir avec des entraineurs de gardiens professionnels (sur ses temps de vacances, Félix effectue des stages en clubs professionnels tels que l’Olympique Lyonnais ou le Stade Rennais FC notamment). En interne, j’essaie de m’appuyer un maximum sur ce qui se fait avec notre équipe fanion puisque je suis en bon contact avec Rodolphe Roche, l’entraîneur des gardiens professionnels de l’USCL, que je vais observer sur quelques séances et avec qui j’échange souvent. Ma réflexion est aussi beaucoup liée à ce que j’ai appris à l’université car je suis encore en formation à l’INSEP où j’y étudie toutes les composantes de l’entraînement sportif de haut niveau (Master STAPS « Sport, Expertise et Performance de Haut Niveau »)."

 

Et l’identité cristolienne dans tout ça ?

"L’association de toutes ces sources de connaissances, d’inspirations et d’échanges a permis au club de construire une vision très précise et complète de l’entraînement des gardiens de but sur laquelle il s’appuie pour mener sa formation : il s’agit de notre identité cristolienne."

 

Par ailleurs, ton activité professionnelle dépasse celle du club car tu as aussi intégré le District du Val de Marne cette saison. Tu peux nous en dire un peu plus ?

"Oui, cette saison j’ai intégré le staff référent « gardiens de but » au District du Val de Marne. J’y travaille avec Thierry Beaune (référent) et Ludovic Antunes (entraîneur) sur la détection des meilleurs gardiens du Val de Marne en U13, U14 et U15 ainsi que sur des séances de perfectionnement qui seront effectuées en deuxième partie de saison."

 

Que t’apporte cette nouvelle expérience ?

"Cela me permet d’échanger quotidiennement avec des spécialistes expérimentés du poste et j’espère pouvoir y acquérir davantage de compétences dans l’entraînement des gardiens et dans l’analyse des performances."

 

Pour finir, que peut-on te souhaiter pour le reste de la saison ?

"Que tous les gardiens du Pôle progressent sur chacune des dimensions technique, tactique, athlétique et psychologique. Et au niveau du foot à 11, que nos gardiens soient performants et fassent gagner des points à nos équipes."

 

Et dans quelques saisons ?

"Que le Pôle Gardiens soit une réussite et que l’US Créteil-Lusitanos soit un club reconnu pour la qualité de sa formation des gardiens de but."

 

Merci pour cet entretien.

"Merci à vous."

 

 

JPEG - 18.1 ko

JPEG - 6 ko

chryso colas Eqio gympark luxo Pécunia   VTMP

2018 US Créteil-Lusitanos, le site officiel
| Contact | RSS 2.0