Accueil > Championnat > National 16/17 > Stéphane Le Mignan : Aborder 2017/18 avec humilité !
National 16/17

Stéphane Le Mignan : Aborder 2017/18 avec humilité !

Aucune réaction
Imprimer

L’heure de la reprise approche pour Stéphane Le Mignan et les joueurs professionnels de l’USCL ! A 10 jours de leur grand retour à Duvauchelle pour la phase de préparation, le coach cristolien revient sur le maintien décroché in extremis grâce à une série époustouflante de 4 victoires. Il évoque les difficultés de la saison passée et se projette avec humilité mais non sans ambition sur la saison à venir.

Quel bilan faites-vous de la deuxième partie de saison cristolienne ?

Même si l’objectif a été atteint, on est obligé de reconnaître qu’elle a été compliquée en termes de résultats puisqu’on a obtenu le maintien qu’à l’avant-dernière journée de championnat. Il faut dire que la situation a été assez particulière : j’ai dû m’adapter à un effectif déjà constitué et obtenir des résultats rapidement pour atteindre l’objectif du maintien. Le niveau de jeu et les résultats qu’on a obtenus sur les derniers matches se sont fait un peu attendre c’est dommage parce que certains contenus ont été très intéressants même lorsqu’on a perdu.

 

Qu’a-t-il manqué à Créteil pour vivre une saison plus sereine ?

Pour moi, une saison ça se joue en juin et juillet. A Créteil, il y a eu beaucoup de mouvements à l’intersaison en raison de la descente. Avec autant de changements, c’est forcément difficile d’être précis dans la complémentarité entre les joueurs. Le groupe s’est retrouvé dans un championnat assez homogène sans réussir à trouver son rythme de croisière. L’équipe a pris beaucoup de buts et elle a eu des matches compliqués notamment à la maison. Ce ne sont pas des signaux très encourageants. J’ai tendance à dire qu’une équipe mérite toujours la place qu’elle a en fin de saison et je pense qu’on est à notre place entre la 10ème et 12ème place. Notre niveau de jeu a été insuffisant pour prétendre à mieux.

 

Malgré des résultats qui ont tardé à arriver, votre arrivée s’est traduite par de meilleures prestations. Que pensez avoir apporté au groupe ?

On a beaucoup travaillé à l’entraînement et testé différentes formules en match. Que ce soit offensivement et défensivement, il fallait trouver le système qui correspondait le mieux aux joueurs et à leur potentiel. C’est le genre de chose qu’on règle pendant la préparation estivale mais comme je suis arrivé en cours de saison, j’ai dû faire ces réglages dans l’urgence, avec l’impératif de la compétition à chaque semaine. Dans l’ensemble, le niveau de jeu s’est amélioré progressivement. On a fait quelques matches très intéressants et, sur les 17 matches que j’ai dirigés, je pense qu’on a fini avec un déficit de 6 points.

 

Entre les 5 défaites concédées à partir de la mi-avril et les 4 victoires avec le maintien décroché à l’avant dernière journée, vous avez dû passer par des émotions très différentes. Avez-vous parfois douté ?

Un entraîneur est toujours un peu dans le doute mais il se rattache à la confiance qu’il peut avoir en ses joueurs. Après le match contre Belfort par exemple, on a connu ces moments d’interrogation. On avait devant nous un calendrier difficile et on savait toutes les conséquences négatives qu’une rétrogradation pourrait avoir sur le Club. Tout le monde était inquiet, c’est logique. Je me suis servi de mon expérience pour ne pas céder à la panique ou à l’euphorie, plus tard, quand on a enchaîné les victoires. Le plus important était de garder la tête froide. Nos prestations étaient très correctes, il fallait juste garder notre ligne de conduite et continuer à y croire. L’officialisation du maintien a été un grand soulagement intérieur. On était sur le fil, la période était difficile, et le match contre Sedan n’avait pas été simple à aborder en termes de gestion. Je suis donc très content que tout notre travail en amont se soit concrétisé sur ce match là en particulier.

 

Vous serez l’entraîneur de l’USCL la saison prochaine, pouvez-nous dire dans quelle mesure le profil de l’équipe va changer ?

Le principe de base sera de conserver les joueurs les plus performants avant d’aller regarder ailleurs. Avec un peu plus de 10 joueurs sous contrat, nous voulons trouver les éléments qui pourront s’adapter au groupe existant. Le but est de continuer à approfondir le travail, quitte à prendre un plus de temps avec les nouveaux pour qu’ils soient le plus performants. On travaillera avec staff orienté « équipe 1 / équipe 2 » pour que les joueurs aillent d’un groupe à l’autre sur la base du mérite.

 

Quelles ambitions avez-vous pour la saison prochaine ?

Il faut qu’on aborde la prochaine saison avec toute l’humilité de notre 12ème place. Même si nous voulons jouer le haut de tableau, on va avoir un gros travail à fournir sur la composition de l’effectif car le championnat s’annonce plus relevé et plus difficile que la saison prochaine. Avec Laval, le Paris FC, le Red Star, il y aura de grosses cylindrées. Il faudra aussi compter sur une équipe comme Grenoble qui a de grosses ambitions pour son retour à ce niveau.

 

Propos recueillis par JG

Photo AFR José Lopes

 

JPEG - 18.1 ko

JPEG - 6 ko

2017 US Créteil-Lusitanos, le site officiel
| Contact | RSS 2.0